France : le vin bio en pleine expansion

0
51
Vignes

Le rapport annuel publié par AgriFrance sur le marché des vins a choisi de faire le focus sur les vins biologiques. Alors que la vente des vins classiques est en baisse en France, celle des vins certifiés agriculture biologique ne cesse d’augmenter, ainsi que leur production.

Des consommateurs plus engagés

La crise liée au coronavirus a impacté les habitudes des consommateurs. Les Français désirent acheter plus responsable et ainsi participer au respect de l’environnement. Le vin biologique respecte les principes et réglementations de l’agriculture biologique. L’agriculture biologique se caractérise par la non-utilisation de produits chimiques ou de synthèse et d’organismes génétiquement modifiés (OGM), le recyclage des matières organiques et la lutte biologique basée notamment sur des méthodes préventives. L’emploi des additifs et des auxiliaires œnologiques est interdit, le niveau de soufre est quant à lui limité.

Le marché mondial des produits bio a été multiplié par 6 en 16 ans. Le vin bio s’invite partout dans nos vignobles, sur nos tables jusque dans nos box de vin. Et pour cause : en 2021, la France consommera deux fois plus de vins bio qu’en 2013 et pourrait devenir le premier consommateur mondial de vins bio devant l’Allemagne, le Royaume‑Uni et les États‑Unis. Elle représenterait alors 20 % de la consommation mondiale.

Face à ces chiffres, les producteurs de vin sont nombreux à passer au mode de production bio. En France, les surfaces viticoles consacrées au bio ont été multipliées par 4 depuis 2007 avec une nette progression en 2018 : plus de 20% en un an. Selon le cabinet ISWR, cette tendance semble durable et les surfaces devraient progresser de 14 % par an, pour atteindre en 2022, 146 600 hectares certifiés, soit près de 20 % du vignoble français.

Espagne, Italie, France : premiers producteurs de vin biologique

Seulement trois pays européens concentrent 75 % de la production des vins certifiés biologiques : l’Espagne, l’Italie et la France. L’Espagne tient le haut du podium en ce qui concerne la superficie de vignobles bio avec ses 89 600 hectares. Elle est suivie de près par l’Italie (74 400) et la France (65 300). Concernant la production, c’est l’Italie qui remporte la palme avec 708 millions de bouteilles produites. En France, 361 millions de bouteilles étaient vendues en 2018, un chiffre qui devrait progresser de 70 % d’ici à 2023 avec 613 millions de bouteilles vendues, selon l’IWSR.

Pour Benoît Léchenault, directeur d’AgriFrance, il faut noter un contraste entre les deux Europe : l’Europe du Sud produit et élève plus de bio, mais c’est celle du Nord qui mange et boit plus bio que les autres. Un fait qui s’explique par le pouvoir d’achat, la culture et les modes de consommation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici